Beuglante

À la rentrée, il y a toujours une période de creux sur Internet où tout le monde manque de temps et d’inspiration…
Mais je m’adapte petit à petit au rythme du lycée et tout sera bientôt revenu à la normale, tout du moins je l’espère!
J’hésite encore un peu à parler d’ici à mes nouveaux camarades de classe, je me laisse un petit temps de réflexion… Évidemment, je m’excuse pour vous avoir laissés sans article pendant 10 jours mais je pense que vous aviez de toute façon mieux à faire !

Sur ce blog, je vous ai parlé des choses qui me rendaient heureuses, de mes séries préférées, de mes « favoris du mois »…
En bref, de tout ce qu’il avait de positif dans ma vie et autour de moi.
Et non pas que je sois déprimée ou dans une période « dark » mais j’ai eu envie de vous parler cette fois de choses plus préoccupantes et pour lesquelles on ne peut malheureusement pas faire grand chose.

Non, je ne reviendrais pas sur l’histoire de la technoparade ou du petit réfugié syrien, ce sont à des cas plus « généraux » que je souhaite m’attaquer.
C’est en modérant des VDM que j’ai pris conscience des problèmes qui étaient désormais ceux de ma génération.

IMG_2290
On a ici trois problèmes:
Tout d’abord, celui de la banalisation du cul, au point que c’est devenu normal d’en rire et d’en montrer partout même sur des réseaux sociaux comme Instagram dont ce n’est pas l’objectif premier.

Ensuite celui de l’exhibition permanente du cul dans notre société et surtout l’exhibition dans le sens de montrer sa bite à des gens qui ne le désirent pas.
Le principe des limites d’âge ou ce genre de choses est d’éviter des images dérangeantes, violentes ou sexuelles à des personnes qui peuvent mal réagir ou qui tout simplement ne désirent pas voir des cadavres ou des personnes dans leur plus simple appareil.
Envoyer une photo de son corps à quelqu’un dont on est pas sur qu’il appréciera, c’est de l’exhibition et c’est sensé être puni par la loi.
On ne partage que ce dont les autres ont envie!

Enfin, tout simplement le slut-shaming, le fait d’afficher des gens par rapport à un comportement, une pensée ou une action, la plupart du temps jugée comme « trop sexuelle ».
Même si c’est quelque chose qui touche principalement les femmes, nous avons ici une victime masculine, qui certes, n’aurait pas du envoyé son baobab à cette jeune fille, mais qui ne méritait pas pour autant de se retrouver sur Instagram où « il a eu la honte ».
Des affaires de ce type-là, ça se règle en privé, et montrer les parties génitales de quelqu’un sur Internet c’est dégradant et primitif.
Mais je ne veux pas m’attarder trop sur chaque problème, cela prendrait trop de temps.
Passons tout de suite à notre deuxième VDM.

IMG_2291
Le problème ne réside pas dans le non-sens de cette anecdote mais dans le fait que cette tablette, un objet qui a certain prix et une certaine utilité, a été acheté pour et uniquement pour un enfant de 9 ans.
Puisqu’on parle de ça, parlons des enfants d’aujourd’hui qui quittent l’enfance à 10 ans.
A leur entrée en 6ème, les filles ont déjà du vernis à ongles, un sac à main, le dernier iPhone avec lequel elle prenne 42 selfies/s, et une multitude de conquêtes derrière elles.
Au revoir l’innocence, la futilité, les plaisirs faciles.
Pour être heureux, il leur faut déjà être à la mode, être aimé de tous, avoir des likes sur leurs photos Facebook.
Ce n’est pas sain, ni pour eux, ni pour les suivants, ni pour les plus grands.
Laissez ces gosses être des putain de gosses.
Ne les forcez pas à rentrer dans notre société de consommation et de débauche de merde.

Ma dernière remarque n’est illustrée par aucune VDM, et elle sera courte, mais elle me tenait à coeur.
Il y a des gens dans ce monde qui continuent de croire que les femmes vivent uniquement pour faire plaisir mais surtout plaire aux hommes.
Qu’on met des jupes pour les attirer, du maquillage pour les aguicher, des décolletés pour les faire bander. Alors oui, parfois on se fait belle parce qu’on veut « séduire ». Mais la première personne à séduire dans la vie, c’est nous-même.
On se maquille parce qu’on aime ça, le geste, le résultat, le fait de pouvoir changer la forme de notre visage, d’avoir l’air plus âgée… Si je me fous de l’illuminateur dans la muqueuse inférieure je n’espère pas alpaguer des mâles avec.
Nous n’essayons pas au quotidien d’impressionner les gens autour de nous, nous essayons de nous sentir belles et épanouies et à l’aise et s’il faut du fond de teint pour cela et bien tant mieux!

Evidemment, nous avons d’autres petits soucis dans ce monde parfois un peu pourri, mais c’était ceux que je voulais aborder, là, maintenant, tout de suite.
Mais si vous en avez d’autres qui vous tiennent à coeur parlez-moi en dans les commentaires et révoltez-vous avec moi et faites des beuglantes vous aussi pour vous plaindre et revendiquer ce que vous voulez, même la destruction du mot chocolatine dans le dico!
Je vous aime, ça m’avait manqué d’écrire.
Keur keur

Lili.

Publicités

3 réflexions sur “Beuglante

  1. La destruction du mot chocolatine dans le dico c’est scandaleux ! (hum hum c’est la bordelaise qui s’exprime, pardon). J’ai adoré ton article et en plus je suis totalement d’accord avec toi. Moi les trucs qui me dépassent c’est la diabolisation du maquillage du style « tu te maquilles t’es une pute superficielles qui ressemble a rien une fois démaquillée ». Et si on est mieux comme ca qui sa gène ? Et de quel droit ça te donnes le droit de m’inslter parce que je passe devant toi et que je ne réponds pas a tes avances (vive les transports en communs et la rue, le soir, trés tard). En fait je ne supporte pas l’intolérance et l’incivilité. Laissez donc les gens faire ce qu’ils veulent avec leur corps, temps que ça ne vous touche pas personnellement ! Eh oui, la société actuelle, quelle merde. Bisous♥

    J'aime

  2. C’est génial d’avoir quelqu’un comme toi sur la blogo!
    Tu n’hésites pas à crier haut et fort ce que tu penses et je t’en félicite!
    Pour ma part ce qui me tue c’est de voir des gamines qui commencent à se soucier de leur poids et de leur physique alors qu’elles ne sont même pas encore entrer dans cette douce période qu’est la puberté…
    On voit de plus en plus de vidéos sur youtube où des jeunes filles de 18-20 ans donnent des conseils soi disant « healthy » en sachant que des plus jeunes, souvent très influençables, les regardent. Dans la tête d’une petite (jeune) fille ça peut souvent partir en vrille. Ce qui me dérange c’est le fait que maintenant on peut avoir accès à tout et n’importe quoi sur internet.
    Voilà c’était mon petit coup de gueule ^^
    Bisous à toi :)

    J'aime

Un commentaire à faire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s