je serai brève

Je suis vivante. C’est absurde comme phrase de retour, parce que les seuls personnes qui pourraient se poser la question sont celles que je côtoie, et qui lisent mon blog parce qu’elles me connaissent. Donc elles sont parfaitement informées de mon non-décès. Mais comme dit précédemment, tout est absurde et il faut vivre avec.
Alors oui, mon petit coeur d’artichaut (une feuille pour tout le monde) bat toujours tandis que la vie bat son plein (« battre son plein » désignait jadis le point culminant du niveau de la marée… know you now).
Coeur Et une fois de plus, je reviens (d’où, je ne sais pas…) les mains dans les poches, sans avoir rien de bien passionnant à vous raconter. Mais il s’est avéré que mon vagabondage de pensées a souvent porté ses fruits, alors c’est le moment de retenter l’expérience.
L’habitude, c’est vicieux. Je pense à ça parce que mes articles ont un certain style/thème, que je me dois de respecter pour ne pas froisser ni mes lecteurs ni moi. Si je publie un post de trois lignes sur le rugby, vous serez décontenancés. Parce que je vous ai habitué à des romans sur à peu près tout sauf le rugby.

C’est vicieux. Si tous les matins quelqu’un est là pour vous, et qu’un jour il disparaît, pour quelque raison que ce soit, il vous faudra un temps pour vous réadapter. Parce que la plupart du temps, il ne revient pas. Il peut être remplacé, mais alors l’habitude n’est plus la même.
(D’ailleurs, petite parenthèse: sont-ce les avis qui changent ou les personnes ? Je vous laisse méditer.)

large

Le monde aujourd’hui vous habitue à des choses dont vous n’aviez pas initialement besoin, dont vous auriez pu vous passer, mais dont vous êtes désormais dépendants. Les gens faisaient sans avant, mais maintenant que cela existe, c’est presque vital.
J’ai d’ailleurs vu un film d’animation génial à ce propos: si vous avez l’occasion, je vous conseille fortement d’aller voir Avril et le monde truqué lorsqu’il sortira en salles.

Sinon je voulais aussi accueillir en ces lieux la deuxième lectrice de ma classe, Aïdoudou* et la remercier pour tout le soutien dont elle a fait preuve et qui m’a poussé à me remettre à écrire!

Dans les infos approximativement intéressantes, ma série préférée (Jane the Virgin) a repris pour une seconde saison, je vous la conseille fortement si vous n’avez pas encore commencé !

On termine en musique avec un petit clip à la qualité remarquable (c’est fou les progrès qu’on a fait graphiquement parlant) et qui me rappelle beaucoup de souvenirs !

Voilà, vous l’avez dans la tête pour la journée !

Et voici l’énigme du jour, parce qu’un peu de réflexion ne fait jamais de mal:
Mon constructeur ne m’utilise pas,
Celui qui m’achète non plus,
Et celui qui m’utilise ne le sait pas.
Qui suis-je?

Bonne réflexion !
Eh, vous m’aviez manqués, et j’ai réalisé récemment que je m’attachais vraiment trop vite, alors keur sur tout le monde et surtout les gentils gens de mon lycée, et vous, qui êtes encore en train de me lire !

luv,
Lili.

PS: je vous ai toujours pas parlé de nombrilisme ! la prochaine fois peut-être ?

*pour conserver l’anonymat de ce 💯, un pseudonyme a été utilisé.

Publicités

7 réflexions sur “je serai brève

Un commentaire à faire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s