pensées sans-fil

Vaut-il mieux privilégier la qualité ou la quantité? eh bien aujourd’hui je ne met en avant aucun des deux, tel est pris qui croyait prendre (???) !
Apparemment un blanc de plus de 10 secondes n’est gênant que si vous êtes avec des gens avec qui vous n’êtes pas à l’aise, et oui cette phrase est beaucoup trop longue.
Vu que je laisse des blancs de plusieurs mois entre nous j’estime que ça veut dire qu’on est relativement proches.
Du coup je vais vous dire des choses random et je compte sur vous pour faire la même chose dans les commentaires, non pas parce que je suis en manque de notifications mais parce que WordPress est une plateforme d’échange (je crois). Et je vais essayer de relier de manière plus ou moins habile toutes mes infos, pour reproduire cet étrange phénomène qu’est la réflexion.
Et oui désolée, je vais encore vous balancer plein de de liens de l’Internet mais y a de tellement de choses folles et passionnantes dessus!

Je vais commencer par une info des plus enrichissantes, et qui je pense comblera la plupart d’entre vous: puisqu’on parle de blanc, j’ai envie d’acheter un pantalon de cette couleur. Mais je ne vais vous le cacher, il faut avoir des cuisses en cure-dents pour l’assumer, et ce n’est très clairement pas mon cas. D’ailleurs j’ai fêté il y a peu mon moinniversaire en même temps que le premier mois de mon « rééquilibrage alimentaire », parce que dans la vie si on s’aime pas ça il faut faire ce qu’on peut pour que ça change. En parlant de confiance en soi et de corps, j’ai récemment découvert le super(be) projet The Nu Project. Le nom est assez explicite et l’idée simple: faire des « nudes » honnêtes de gens venant des 4 coins du monde. Pas de mannequins pro, pas de glamour. Juste des personnalités, des espaces, des insécurités. Ça peut avoir l’air de voyeurisme mais les photos n’ont rien de sexuelles, elles cherchent juste à mettre en avant la diversité et à promouvoir l’amour de soi-même. Et c’est beau putain.
On peut quand même reprocher le fait qu’il y est très peu d’hommes, ce qui s’explique très facilement par le fait que le culte du corps masculin et sa sexualisation est beaucoup moins présente dans notre culture à tous.
Ce qui m’amène à un sujet dont je ne me lasse pas: le féminisme. Ma route a d’ailleurs croisé celle d’une excellente web-série, Martin Sexe Faible, réalisée par la géniale Juliette Tresanini. Elle met en scène un homme dans un monde où les femmes ont le pouvoir, et souligne tous les problèmes de société qui passent (presque) inaperçus.

En parlant d’inaperçu, il y a un sujet que j’ai rarement vu abordé sur Internet, et c’est bien dommage, et je ne suis moi même pas la plus à l’aise à en parler, mais bon y a des jours où faut prendre ses couilles, surtout quand on en a pas, et c’est le cas de parler de couilles puisque je vous parle de masturbation féminine. Non ce n’est pas un gros mot, et d’ailleurs si vous voulez en parler en soirée (ce qui n’est pas toujours une bonne idée) vous pouvez caser le mot scientifique (ou presque) voté l’année dernière, Klittra. Et oui c’est laid. Bon si vous avez encore des doutes sur la chose je vous conseille l’article sur Golden Moustache d’Eleonore Costes, très simplement intutilé Se branler.
En parlant de branlette, voilà très probablement mon tweet préféré pour l’éternité:

Ça me fait d’ailleurs penser à un autre twitter/blog que j’affectionne tout particulièrement, il s’agit de celui de Sarah Andersen qui poste des dessins très mignons et drôles et intelligents et que je recommande vivement!
CPmMLTKUAAA8M8qCaiqaWAUAAAp1rf

Parlons peu parlons blogs, un certain le tueur dont certains auront certainement entendu parler (cliquez ici pour de plus amples informations) vient de plonger dans l’univers mystique de la blogosphère avec sa horde de cochons mignons mais méchants. Mais bon ça on s’en fout, ce qui est important c’est qu’il m’a fait connaître l’incroyable site Rimailleur, et sa fonction parfaitement inutile mais très drôle de remplacer aléatoirement des mots d’un texte par d’autres. J’ai déjà essayé avec certains de mes articles et je me fend la poire. (cf un exemple ci-dessous du paragraphe actuel en mode inception)
Capture d’écran 2016-04-12 à 22.38.49D’ailleurs j’aime pas les poires, je préfère les pommes. Et je vais peut-être à New York à la Toussaint. New York, la grosse pomme, vous suivez?
Puisqu’on parle de voyage, je pars à Berlin la première semaine des vacances (rien que le mot me fait saliver), alors je sais pas si ça vous intéresserait que je fasse un article dessus… peut-être prendre des photos?
C’est terrible j’ai encore beaucoup trop de choses à dire mon esprit est un tel clafoutis y en a partout comme dans un gang bang japonais…
Mais toutes les bonnes choses ont une fin et cet article est beeeeeaucoup trop long.
Et j’ai abusé du mot « parler » (je suis confuse).
Bon ça redevient régulier tout ça mais si ça pouvait être intéressant en même temps ça m’arrangerait.
Je vais faire de mon mieux.
J’espère que vous serez indulgents, même si je suis

(et puisqu’on parle de musique je vous conseille le blog de Léola, une petite perle en son genre)

Lili.

PS: « Dieu est au ciel/pêcheur ce que le pêcheur est au poisson. »
Si vous n’êtes pas sûrs de comprendre, je vous rassure moi non plus.

Publicités

2 réflexions sur “pensées sans-fil

Un commentaire à faire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s