la crémière et son beurre

Il ne me viendrait pas à l’esprit de me plaindre de mon nombre d’abonnés, et je suis loin d’être en quête de célébrité.
Mais récemment m’est cependant venu une question: est-il plus simple d’avoir une audience fidèle (par là j’entends active et régulière) lorsqu’on se créé une réelle identité?

Même si ce blog tourne principalement autour de ma vie (peut-être trop), je trouve qu’il n’est pas évident de me décrire d’après ce que je poste. Certes, j’ai disséminé deux ou trois autoportraits, une photo de moi traîne probablement quelque part et mes premiers articles dépeignaient une image assez nette de moi à mes débuts… Mais plus ce blog évolue moins j’ai l’impression d’en révéler.
Ce n’est pas nécessairement quelque chose qui me manque, mais j’ai soudainement pris conscience de l’importance du « blogueur » (je hais ce terme) sur son blog, et de l’influence qu’il a sur sa propre notoriété.
Le créateur importe autant que le contenu.
Je m’explique.

Lorsqu’un internaute (que ce soit sur YouTube, Twitter ou sur un blog) se dévoile, qu’il poste des photos de lui ou des informations plus personnelles, on s’y attache.
On a l’impression de le connaître, ou on en a l’envie. On voudrait prendre de ses nouvelles, poser des questions plus intimes.
C’est le concept du vlog: quand quelqu’un se montre au quotidien, on semble y être intégré, et ainsi ces vlogs deviennent notre quotidien.
Il y a une addiction, à suivre un youtubeur ou une célébrité (quoique les deux se mélangent maintenant) dans l’aventure qu’est leur vie (ou ce qu’elle semble être, car bien souvent leur vie hors caméra n’est pas aussi palpitante).
Le concept du tag (sur yt ou sur la « blogosphère »), c’est de répondre à des questions, plutôt personnelles, de se découvrir un peu. Le TMI (too much information) tag avait en 2014 battu des records de vues et de reprises.
On peut se demander si c’est malsain, de vouloir entrer dans la sphère d’inconnus. Je trouve ça plutôt humain.
Nombre de youtubeurs qui gardent une certaine distance avec leur public (en terme de vie privée) se permettent quand même des FAQ/Q&A pour créer ce contact et laisser la curiosité des viewers s’immiscer dans du contenu politique ou scientifique.

Les lives YouTube ressemblent de plus en plus à des périscopes, où des vidéastes partagent leur ennui ou leurs petits tracas avec de grandes communautés.

Plusieurs chaînes (comme celle de Madmoizelle ou de FNU) interviewent des « gros morceaux » de Youtube pour lever le rideau sur l’envers du décor, le passé et les préférences de ces gens qu’on croît connaître en n’en sachant si peu.
C’est aussi la tendance de curiouscat, un genre de ask des temps modernes qui pullule sur twitter. On peut ainsi interroger X ou Y anonymement sur ses pratiques sexuelles ou son dernier achat.

Tous ces procédés créent chez l’internaute (encore un terme détestable, dont j’abuse désolée) une véritable identité, et c’est cette dernière qui le rend attachant et qui permet des vues, des likes, des commentaires réguliers. Il créé une communauté, qui partage souvent des private jokes ou des références, et qui se stimule toute seule (if it makes sense).

On peut ainsi se demander si tout ceci est bien naturel, et si certains n’essayent pas de nous attirer dans leur traquenard avec leurs sourires mièvres et leurs récits de vacances. Sont-ils tous conscients de la dépendance qu’ils provoquent sur une partie de leur public (souvent les plus jeunes)?

On peut aussi se demander si cette identité est bien réelle, car sur Internet il est de plus en plus difficile de discerner la fiction de la vérité. Il est ainsi aisé de voler l’image de quelqu’un (c’est le concept des catfish) ou d’en monter une de toutes pièces.

En bref, l’Internet est un endroit dangereux.

Pour ma part, je n’ai pas prévu de me travestir d’une quelconque manière et je ne suis pas sûre que le retour d’une « Lili plus dessinée » vous intéresse particulièrement.
Sinon je serais ravie de vous raconter à nouveau ma vie.

full love
xx

Publicités

2 réflexions sur “la crémière et son beurre

Un commentaire à faire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s